Transformer mon panier en devis Faire une demande de devis

Promotions

  • Téléphone mobile tout terrain waterproof antichoc lampe torche Noir - Téléphone portable - www.yonis-shop.com

    Téléphone mobile tout terrain débloqué tout opérateur. Waterproof, résistant aux chocs et à la poussière, il est tout terrain et peut également vous servir à recharger la batterie d'autres appareils via son port USB. Dispose d'une grande autonomie, vous pourrez échanger appels et SMS aussi longtemps que vous le souhaitez. Autres Fonctions : Lampe torche, lecteur MP3. Couleur : Noir.

    55,89 €
    105,99 €
    -47%
Blog

De la voiture connectée à la voiture autonome

Publié le : 17/06/2014 09:08:51 Catégories : Actualités

De la voiture connectée à la voiture autonome

On entend beaucoup parler actuellement des voitures autonomes. Et ce n’est pas anodin car il s’agit probablement du futur du secteur de l’automobile. Le rêve de voir des voitures volantes sur nos routes n’est pourtant pas encore totalement écarté. La preuve en est, le constructeur japonais Toyota a déclaré travailler actuellement sur le projet d’une voiture volante qui fonctionnerait comme un aéroglisseur. Une voiture qui flotterait donc à quelques centimètres du sol, évitant ainsi les problèmes de frictions. Cependant si le futur des voitures volantes semble encore lointain, le rêve de voir des voitures autonomes débarquer sur nos routes devient de plus en plus concret.

Voiture autonome sans piloteLe phénomène est déjà en marche ! Nous avons tous déjà entendu parler de ces voitures qui se garent à votre place. N’est-ce pas les prémisses de grands changements dans l’automobile de demain ? Dès lors qu’une voiture est capable de faire un créneau, pourquoi ne pourrait-elle pas conduire toute seule ? Tous les espoirs sont alors permis : S’installer dans sa voiture, choisir la destination, et laisser la voiture vous y amener. Ça peut vous sembler utopiste, pourtant les chercheurs s’y sont pencher sérieusement, et les avancés sont impressionnantes. L’exemple le plus parlant et le plus récent est celui du Google Self-Driving Car Project. En effet Google a présenté il y a quelques semaines son prototype de voiture entièrement autonome. Dans cette voiture, pas de volant et pas de pédales, ni de frein, ni d’accélération. Seulement deux boutons, un pour démarrer et l’autre pour arrêter, et un écran pour montrer la route. En revanche ce qu’on retrouve bien évidement en nombre astronomique, ce sont les logiciels et les capteurs. L’entreprise américaine lance d’ailleurs la fabrication de 100 prototypes et prévoit un programme pilote en Californie pour les années à venir. Le prototype de voiture autonome : la Google self-driving Car

Néanmoins, la France n’est pas non plus en reste dans le domaine. Dans ce sens, le projet de la Renault Next Two montre l’engagement du constructeur français dans l’innovation automobile et notamment vers la voiture autonome. Le PDG de Renault déclare dans une interview : « On peut établir la séquence actuelle : 2018, premiers véhicules sur les routes dans les pays pionniers que sont aujourd'hui les États-Unis, le Japon et la France. 2020 c'est un début de commercialisation en Europe ». Si certains visent directement la voiture complètement autonome, d’autres, plus raisonnable, tentent d’introduire des bribes d’automatismes dans des voitures encore manuelles. Ford par exemple, travaillerait sur un projet d’évitement d’objet automatique. L’idée serait que le coup de volant soit donné automatiquement dès lors qu’une collision serait imminente. Dans la même idée l’équipementier TRW plancherait sur un système d’évitement semi-automatique ; un système qui n’interviendra que si le conducteur a initié une manœuvre. Même pour le projet d’évitement semi-automatique, on n’envisage pas de commercialisation avant 2018, et cela sans compter les nombreux problèmes qui se posent. Pourtant, si certains veulent y croire, il reste toutefois de nombreuses raisons d’être septique. Notons dans un premier temps que le véhicule de Renault ne pourrait prendre les commandes totales du véhicule qu’en dessous de 30 k/h.

De même la Google Self-Driving Car ne pourrait pas dépasser les 40 k/h. De plus toutes ces avancées restent à l’état de prototype, et même si les projets avancent bien, nous n’avons à l’heure actuelle aucune certitude quant à leur fonctionnalité dans le monde réel, et surtout leur sécurité. Se laisser guider par sa voiture est une idée séduisante, mais pas obligatoirement très rassurante. Un autre problème de taille se pose et freine le développement de ces projets. On ne peut imaginer que ces voitures soient, dans l’avenir, parfaitement infaillibles. Se pose alors la question de la responsabilité. Reprenons l’exemple de l’évitement automatique de collision ; supposons que le coup de volant donné automatiquement par le système engendre une autre collision, qu’elle soit plus ou moins grave que celle initialement évitée. De même, si une voiture autonome ou deux voitures autonomes venaient à avoir un accident.

Dans ces cas, qui est responsable ? Ni la législation, ni les assurances n’ont encore les réponses à ces questions. Pourtant les gouvernements commencent à s’y intéresser. Aux Etats-Unis un projet de loi sur la libre circulation des véhicules sans chauffeurs est actuellement en travail et on peut estimer l’adoption d’un tel texte en Janvier 2015. De même, la Grande-Bretagne a annoncé vouloir également modifier sa législation. En France, le sujet est également abordé ; en effet, le ministre des transports à organiser en Février dernier une conférence sur la route connectée et les voitures connectées. Suite à laquelle, dans une interview, il répond à la possibilité de voir des voitures sans chauffeur : « Oui, car si un conducteur n’est pas en état de prendre le volant, par fatigue ou à cause de l’alcool, le véhicule de demain devra le rappeler à l’ordre, lui interdire de conduire, voire rouler à sa place. On y viendra et cela nécessitera une nouvelle règlementation, qui pourra ensuite être copiée dans d’autres pays. »

Cependant, si l’avenir est tourné vers la voiture autonome, le présent avance avec de nombreuses innovations dans le domaine des voitures connectées. On ne peut envisager les voitures autonome encore que comme un rêve lointain ; ce qui n’est pas le cas des voitures connectées qui elles sont bien ancrées dans un présent concret, mais représente également de belles perspective futures.

Connecté via GPS

Connecté via GPS

En voiture, où que vous soyez, vous restez connecté au monde. Il était un temps ou les voitures dans lesquelles vous rouliez étaient les seules produits technologiques. Aujourd’hui, un tas de gadget sont disponibles afin d’améliorer votre confort durant vos trajets. Vous avez votre smartphone Android connecté ? Et bien il est possible de l’utiliser dans votre voiture. Oreillette Bluetooth ou support pour smartphone, vous êtes connecté grâce à votre smartphone dans votre voiture ! Et comment parler d’innovation, sans parler du traceur GPS ! Vous pouvez savoir où est votre voiture en temps réel ; côté sécurité, ça va vous changer la vie. L’ensemble de ces accessoires se développe en dehors des activités des constructeurs automobiles mais pourtant améliore votre confort en voiture. Ici pas de contrainte significative vis-à-vis de la règlementation ; de fait les progrès avancent et vos expériences de conduites sont de plus en plus influencées par les petits gadgets que vous rajoutez, en plus de la voiture elle-même. Il y a tant d’autres accessoires pour votre véhicule qui sont déjà disponible, qu’il est impossible de ne pas se rendre à l’évidence : le progrès est en marche et il avance à bon train. Le futur est déjà sur Yonis Shop, alors foncez découvrir toutes les nouveautés pour votre véhicule et retrouvez tous nos autres gadgets high-tech sur www.yonis-shop.com.

Partager ce contenu